Projet qui consiste à défaire et à réinterpréter in situ le spectacle chorégraphique Moi, mes copines à l'instant où ça s'arrête, avec l'idée de sortir la proposition du théâtre.
En questionner ainsi les enjeux dans des lieux concrets du quotidien ou d’autres champs artistiques, mais aussi dans un autre rapport au corps du spectateur. Cette pièce est une méditation sur le terme « féminin » par l’exploration de ce qui relie les femmes entre elles depuis les femmes de Cro-Magnon, au commencement des temps humains.
Cette fois-ci l’acte créateur découle de l’action de défaire, pour laisser advenir un matériau brut qui a du sens par lui-même, dans sa relation avec son environnement. Ce processus de fouille et d’interprétation faisant écho à la volonté initiale d’adopter le point de vu du préhistorien. Et de se rapprocher des arts premiers en tant que source d’inspiration.
Les différences fondamentales entre les Cro-Magnon et l’époque actuelle résident dans les modes sociétaux respectifs, physiquement nous sommes les mêmes. Cro-Magnon était nomade, cela impliquant une pensée de l’espace et du temps extrêmement différente de celle des sociétés sédentaires. Nous nous efforcerons, à chaque performance de Moi, mes corRRRrpines, à l’instant où ça s’arrête, de nous établir dans une autre dimension de temps, en particulier par la durée, et d’espace, en particulier par le déplacement. Réfléchissant la performance à la fois par rapport au lieu, mais aussi par rapport au contexte de programmation. Où est l’autre...?
« La France a bien plus à voir avec le Liban et l’Afghanistan qu’avec une communauté Aborigène de brousse australienne. » (Barbara Glowczewski, Les Rêveurs du désert – peuple Warlipiri d’Australie).

––
CONCEPTION : Éléonore Didier.
Avec la collaboration de : Sabine Macher, Renata Piotrowska et Betty Tchomanga.
––
Production Dépose Incorp.
Coproduction La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc, Le Phare – CCN du Havre Haute-Normandie, Micadanses.
Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication et de l'ADAMI.
Et le soutien des Brigitines à Bruxelles, de la Ménagerie de verre – Studiolab, la Briqueterie – CDC du Val de Marne.
––
REPRÉSENTATIONS :
Plastique Danse Flore, Potager du Roi à Versailles - 26 septembre 2015.
Galerie Confluences – Paris avec Éléonore Didier, Sabine Macher et Renata Piotrowska (trois femmes de générations différentes) - 7 mars 2014.