Le Colaboratoire est un espace-temps pour l’expérimentation, on y fait des expériences et on s’y forge une expérience. La notion d’écriture d’une forme est envisagée dans un deuxième temps. Cette forme est alors conçue en stricte cohérence avec le territoire de travail qui s’est petit à petit constitué à travers l’expérimentation.

Le Colaboratoire se déploie dans la durée et dans un rapport de proximité. Selon des rendez-vous réguliers, par exemple une fois par mois. Il s’agit de laisser le temps au mûrissement. À la fois faire et laisser faire, agir et observer.

Le Colaboratoire est constitué d’un groupe de personnes d’horizons divers, elles sont volontaires et s’engagent dans la durée et la régularité des rendez-vous.

Le Colaboratoire se déroule dans un lieu d’art ou de spectacle vivant et l’endroit dans son ensemble est lieu d’expérimentation (plateaux, loges, accueil, couloirs, bar, autres selon spécificités du lieu...).

Le territoire de la recherche :
– Les 5 sens : la réalité est multiple, s’aventurer dans sa richesse et sa diversité ;
– Habiter et être habité par le lieu : tracer les sentiers poreux, de possibles circulations entre le dedans et le dehors de soi- même ;
– Être occupé à ne rien faire, et vivre un processus de décélération, de dé-production, de dé-consommation. En même temps parvenir à la concentration.

Déroulé :
L’entrée dans le travail se fait par le corps, matière centrale du Colaboratoire. Cette entrée se fait au moyen d’une pratique de Yoga d’une durée de 2h minimum, tel qu’enseigné par Éléonore Didier. La respiration est au cœur de cette pratique qui se déploie à travers plusieurs postures choisies, selon une trame spécifique. Cette pratique est sans prérequis d’avoir ou de ne pas y avoir été éduqué. Ce travail prédispose à certaines qualités d’écoute de soi-même et des autres, à un espace partagé et d’esprit ouvert, sans jugement. Le Colaboratoire se poursuit ensuite par un temps d’expérimentation d’une durée de 3h minimum, Éléonore Didier proposant au groupe des situations ou des dispositifs à expérimenter. Ces exercices ne cherchent à priori aucune ressemblance ni aucun cadre commun avec la danse, le théâtre, ou les arts visuels. Des connexions peuvent surgir, ou pas. Qu’elles surgissent nous intéresse...

Le Colaboratoire est produit par l’association Dépose Incorp., conçu par Éléonore Didier, avec les conseils de Stéphane Jouan. Il est mis en place dans un échange constant et nourri avec l’équipe du théâtre.

Première du Colaboratoire :
– Octobre 2012-juin 2015 à La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc. Avec Séraphine Allouard, Françoise Belan, Valérie Coulée, Stéphanie Cureau, Haude Farez, Véronique Froger, François Jacquet, Erwan Lamande, Marc Peres, Nicole Rocaboy.
– Présentation du travail en cours le 11 février 2015 à La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc.
– Représentations par les colaborantins : 28 novembre 2015 à La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc.